Les origines des OSTERTAG

extrait du livre familial édité en Juillet 2002

english version

Blasons

Le but d'un chercheur en généalogie est d'arriver à remonter le plus loin possible dans le temps la lignée de ses ancêtres. Si de surcroît il se trouve quelque lignée noble parmi eux, sa joie en est particulièrement accrue. La recherche ultérieure en est en effet souvent fortement simplifiée, car les nobles ont le plus souvent laissé davantage de traces écrites que les gens simples. Toutefois, le souhait de réussite du chercheur est parfois le père de la pensée, ce qui conduit à établir des liaisons qui n'existent que dans l'imagination du chercheur. Pour échapper à ce danger il est nécessaire de prouver toutes les relations familiales à l'aide de documents. Bien évidemment, plus l'on remonte dans le passé, plus il devient difficile de retrouver de telles sources. Finalement, on tombe dans le domaine des légendes, et pour l'origine du nom de famille OSTERTAG il en existe plusieurs dans la famille. L'origine de ces légendes se perd dans la nuit des temps, comme il sied aux légendes (selon Gerhard Ostertag, de Celle).

Les Légendes

Selon la première de ces légendes, un soldat se serait présenté à un prince du sud de l'Allemagne très exactement un jour de Pâques (" Ostertag ", en allemand) et aurait été pris à son service en tant que chef mercenaire ou capitaine d'armée. Comme cet homme, une étranger, venait de loin, on l'aurait appelé " l'homme du jour de Pâques" (" der vom OSTERTAG ", en allemand), puis finalement plus brièvement " le jour de Pâques " (" der OSTERTAG ") comme surnom. Ce qui devint par la suite son nom de famille, comme ce fut souvent le cas avec les sobriquets et les surnoms.

La deuxième légende familiale rapporte qu'au cours d'une croisade qu'une partie de l'armée des croisés aurait été attaquée par des Sarrasins justement un dimanche de Pâques. Au cours de la bataille qui permit de repousser les assaillants un jeune gentilhomme se distingua comme le héros du jour. Par la suite il fut appelé " celui du jour de Pâques (" der vom Ostertag ") ou plus simplement " l'Ostertag ", puis fut nommé chevalier d'empire par l'empereur et se vit attribuer un château. Ceci pourrait avoir eu lieu entre le début de la première croisade, en 1096, et la perte des possessions chrétiennes en Palestine, à Akka, en 1291. Cela pourrait correspondre, du point de vue des dates, à l'histoire des Ostertag de Winstein, dont le premier château, le Vieux Winstein, doit avoir été construit en Alsace en 1212.

Selon une troisième légende, un jour de Pâques dans des temps immémoriaux un nouveau-né, un garçon, aurait été trouvé abandonné sur les marches de l'autel d'une église, et on lui aurait donné de ce fait le nom Ostertag. C'est lui qui serait l'ancêtre de tous les descendants Ostertag.

Voici pour les légendes. Que dit maintenant au sujet du nom Ostertag un chercheur généalogique connu , le professeur Josef Karlmann Brechenmacher? Il écrit, à la page 355 de son Dictionnaire Etymologique K-Z 312a, au sujet des noms de famille allemands " Ostertag, nom de calendrier, hérité du jour chanceux de la naissance, comme Paschalis, Natalis, Noël, Toussaint, Dimanche, etc. Provenant manifestement des Zollern, de Friedrich von Zollern en 1297, nommé Ostertag, le prénom Ostertag est répandu de façon frappante essentiellement en Allemagne du sud-ouest. Cependant le prénom et le nom de famille qui en découle se rencontre aussi ailleurs. "

La troisième légende et l'affirmation de Brechenmacher devraient nous empêcher de croire que tous les prédécesseurs familiaux de notre nom étaient reliés par des liens du sang. Car il y a toujours eu des enfants trouvés et certains peuvent très bien avoir reçu le nom d'Ostertag, afin de rappeler l'" heureux jour de leur naissance ".

Comme déjà mentionné, notre nom de famille apparaît aussi à l'époque des Hohenzollern. Dans l'histoire de cette maison princière on lit : " Depuis Friedrich le chevalier, né en 1298, trois fils, qui tous portèrent son nom, Friedrich, nommé Ostertag, Seigneur de Hohenzollern, transmit continuellement la vieille lignée. Ses trois fils : Friedrich, également nommé Ostertag, qui mourut en 1400 en territoire allemand comme Grand Prieur des chevaliers de l'ordre de Saint-Jean, Friedrich le Schwarzgraf & Friedrich de Strasbourg ". Le nom Ostertag peut se lire sur un tableau d'ancêtres au château des Hohenzollern.

Il y a encore d'autres pièces justificatives du nom d'Ostertag. Lorsque nous parlons de la MAISON OSTERTAG, nous le faisons au sens de l'armorial de Siebmacher, avec sa représentation " Sechser " d'ARMOIRIES OSTERTAG. L'appartenance à cette DYNASTIE OSTERTAG de la FAMILLE ANCESTRALE et de celles de WINSTEIN et de RAMSTEIN n'est cependant certaine que si l'on peut prouver la liaison par le sang, de façon ininterrompue, de la lignée descendante mâle.

Encore quelques informations au sujet des châteaux et des générations de Winstein et de Ramstein, Friedhelm Ostertag rapporte que l'évêque de Bâle aurait mentionné vers 950 un Ostertag de Ramstein comme propriétaire du château de Ramstein près de Sélestat, en Haute-Alsace, région qui se trouvait alors sous sa souveraineté juridique. En raison de l'âge estimé de cette forteresse de Ramstein, à ne pas confondre avec le château de Ramstein de la représentation " Sechser ", la dynastie Ostertag devrait avoir ses racines vers la fin de la période des Carolingiens, aux environs de l'an 800. Malheureusement Friedhelm Ostertag ne cite pas sa source pour cette information.

La lignée Ostertag est considérée comme l'une des plus vieilles familles alsaciennes. Une tradition familiale affirme qu'un Ostertag participa en tant que gentilhomme à la première croisade en 1096 (cf. la deuxième légende familiale ci-dessus). Il fut fait chevalier en récompense de sa bravoure pendant la bataille. Après son retour en Alsace il s'allia par le mariage à une famille possédant des terres à proximité des ruines actuelles de Winstein en Wasgau (Basse-Alsace). Ceci augmenta son influence et sa prospérité, de telle sorte que vers 1205 son arrière-petit-fils, Heinrich de Winstein (1160 à 1217/18 environ) construisit le Vieux Winstein et se fit appeler par la suite " de Winstein ". C'est probablement cet Heinrich qui épousa la dénommée Sophie de Lorraine (1163 à 1217 environ), fille du duc Matthaus de Lorraine (environ 1138 au 13 mai 1176), qui était lui-même un beau-frère de l'empereur Frédéric Barberousse. Le cousin de Sophie, le roi Philippe IV de Staufen (1176 au 21 juin 1208), légua à son mari les terres sur lesquelles allait être bâti le Vieux Winstein une décennie plus tard. La lignée s'éteignit au XV` siècle avec Johann Ostertag de Winstein. Déjà auparavant ils avaient dû quitter le château, ayant perdu fortune et terres.

Wolfgang Ostertag Oberkirch Avril 2002

Pour les chercheurs, ce que j'ai remarqué dans cette généalogie ' américaine' ci-dessous qui circule sur internet est qu' eIIe n'est pas prouvée car nous pouvons déjà trouver une erreur à la génération 15. et que la lignée s'éteint avec Johann Ostertag von Winstein!

Sophie de LORRAINE 1163 - ab. 1217 x Heinrich OSTERTAG von WINDSTEIN 1160 - 1217/1218.

Nulle part dans la bien connue "Maison de Lorraine" il n'y a une Sophie à cette époque.

La 'Sophie' que j'ai trouvée est la fille de Frederic II (+ en 1033) et Mathilde ( fille de Hermann II duc de Souabe) et pas à la même époque

Mathieu de Lorraine I (° ab 1110 + le 13/05/1176) était marié à Berthe Hohenstaufen ( soeur de Frederic I Barberousse) ° 1123 + 1195

On peut trouver aussi une Sophie issue du couple Mathieu de Lorraine et Berthe von Staufen mais mariée avec Henri de Limbourg.

La fille connue était Judith de Lorraine.

Judith n'est pas la femme de Mathieu de Lorraine mais la fille!

Dans la généalogie qui suit on ne parle pas de Berthe Hohenstaufen mais de Judith!!

Les individus qui utilisent de nos jours le nom de Ostertag von Windstein ou Ostertag von Winstein afin de porter un nom pompeux ou qui se relient à cette généalogie fantaisiste( voir ci-dessous) n'ont à mon avis aucunes preuves écrites de leur filiation par le sang et se réfèrent à des faits inexistants.

La branche des Ostertag von Windstein est sans descendance connue.

La conclusion est que nous ne pouvons relier les Ostertag à Charlemagne. C'est impossible!

Dom Ostertag

GENEALOGIE de la MAISON de LORRAINE

cliquez ici  

Les OSTERTAG d'ALSACE et du PALATINAT

extrait traduit de l'anglais du livre de Dennis A.KASTENS

Tout signalemant d'erreurs dans cette généalogie est le bienvenue!

Les Ostertag de noble origine,

Leur généalogie

Les Ostertag redevenus simples citoyens

Les Ostertag dans la révolte des paysans

Les Ostertag à Fischbach

Les Ostertag amenant les Neuhart

Bibliographie 

 

LES OSTERTAG DE NOBLE ORIGINE

 

Vers l’an 950 l’évêque de Bâle mentionne un OSTERTAG von RAMSTEIN comme propriétaire de la forteresse de Ramstein en Haute Alsace qui était sous sa juridiction. Basée sur l’origine calculée de cette forteresse, la maison des OSTERTAG doit avoir son commencement dans la dernière ère Carolingienne vers 800. Elle est considérée comme l’une des plus vieilles familles Alsaciennes en relation étroite avec le présent.

La Tradition est que le 3ème arrière petit fils de OSTERTAG von RAMSTEIN participa en 1096 à la première croisade en tant que chevalier . Pour sa bravoure à la bataille face à l’ennemi il fut fait chevalier. De retour en Alsace il se maria à une fille de propriétaire terrien près des ruines actuelles du château de Windstein dans le Wasgau.

Cela augmenta son influence et sa richesse si bien que son arrière petit fils vers 1205 Heinrich OSTERTAG von WINDSTEIN (vers 1160 - 1217/18 ) aurait érigé le château du Haut Windstein et été nommé "von WINDSTEIN ". Il avait épousé Sophie de LORRAINE (vers 1163 - vers 1217 ), fille du Duc Matthieu de LORRAINE ( + 1138 - 5/13/1176), le beau-frère de l’empereur du Saint Empire Germanique, Friedrich Barberousse. Le cousin de Sophie, le roi Philippe IV von STAUFEN ( 1176 - 6/21/1208 ) légua ou céda par acte notarié à son mari la propriété sur laquelle a été construit une décennie plus tard le château de Alt Windstein .

Le frère de Sophie Friedrich de LORRAINE ( vers 1152 - 1207) en tant que seigneur de Bitsch, Lorraine, France, possédait un quart de la commune de Fischbach (inclus les fermes et le village adjoignant).

En 1196, quand Friedrich décrivait les propriétés et les limites de Bitsch, il mentionnait Fischbach. (Cette première mention historique de Fischbach résulte du 800ème anniversaire du village en 1996. Pour l’exactitude de ces faits une brochure de 1000 pages sur la chronique du village de Fischbach fut publiée (Fischbach bei Dahn, de Wolfgang Schultz )

De 1196 jusqu’à la Révolution Française en 1792, il apparaît que un quart de Fischbach était sous la juridiction de la famille OSTERTAG von WINDSTEIN . Plus tard la juridiction et le nom du château durent changer de von WINDSTEIN en GRAFENDAHN comme les von WINDSTEIN le désiraient dans les années 1400 et la famille DAHN , ainsi que leur progéniture qui prédominait.

Par son mariage avec la famille de LORRAINE , les enfants d’Heinrich OSTERTAG von WINDSTEIN auraient pu réclamer leur descendance des Carolingiens.

Gen. 1

Empereur Charlemagne

( °2/4/742)-(+28/1/814)

x Hildegard

Gen. 2

Roi Louis le Pieux

(°1/8/778 - +20/6/840 )

x Ermengard

( ? - +vers 818)

Gen. 3

Rotrud de FRANCE ou Hildegarde

(°800 - +ap. oct.841)

x Gerhard d' AUVERGNE

(°vers 795 - +25/6/841)

Gen. 4

Conte Ramnulf I de POITOU

(°ca 820-+ Oct. 866)

x Bilechild

(°+820 - ?)

Gen. 5

Conte Ramnulf II of POITOU

(°ca 845 - +8/5/890

x Illégitime

Gen. 6

Conte Ebalus Mancer de POITOU

(+ 872- 934)

x Aremburgis

Gen. 7

Conte Guillaume de POITOU

( °900 - +4/3/963)

x 935 Adèle de NORMANDIE

(°910 -+ap.14/10/962) 

Gen. 8

 reine Adelheid of POITOU

950 - 1004

x 970 roi Hughes CAPET de FRANCE

940 - 24/10/996

Gen. 9

roi Robert Il de FRANCE

970 - 20/7/1031

x 1002 Constance d'ARLES

986 - 25/7/1032

Gen. 10

Adelheid de FRANCE

1010 - 8/1/1079

x 1028 Count Baldwin V de FLANDRES

1012 - 1/9/1067

Gen. 11

Count Robert 1 de FLANDRES

1035 - 3/10/1093

x Gertrude de SAXE

1043 - 4/8/1113

Gen. 12

Gertrude de FLANDRES

1070 - 1117

x Henry III de LOUVAIN

1050 - 5/2/1095

Gen. 13

Adelheid de LOUVAIN

+ 1094 - après 1158

x +1115 Duke Simon of UPPER LORRAINE

1077 - 14/1/1139

Simon 1 de LORRAINE fonda le Cloître de Stuerzelbronn 1135 qui touchait la commune de Fischbach. Il fit donation de la propriété à son ami Bernard de Clairvaux de l’ordre Cistercien. Avec 12 moines supervisant la construction commença et le monastère fut inauguré. (*Grâce aux funérailles importantes et au support aristocratique, l’ordre érigea une structure substantielle sous la direction de Pierre, cinquième abbé du centre Cistercien à Neuberg. Ces moines étaient assistés de moines locaux, cela fut achevé en 1212.)

Par la suite, pendant près de 100 ans, les membres de la famille furent enterrés à Stuerzelbronn, en commençant par Simon 1 (- 1139 ). Son fils Robert of LORRAINE ( + 1190 ), Friedrich de BITSCH ( +1207) Duc Theobald I ( +1220 ) et Duc Friedrich II ( + 1213 ), ensemble avec d’autres membres de la maison de BITSCH, furent enterrés là. La croyance moyenâgeuse était que les âmes des décédés bénéficiaient des prières et de la présence des moines du voisinage. Jusqu’à ce que l’église de Fischbach ne devint une importante congrégation autonome en 1487, la population priait au monastère de Stuerzelbronn pendant le début et la fin du Moyen-âge. Le fils de Simon I était Matthaeus of LORRAINE dont la fille Sophie était mariée avec Heinrich OSTERTAG von WINDSTEIN, comme il est dit plus haut.

Gen.14

Matthaeus de LORRAINE

1120 - 13/05/1176

x 1138 Judith von STAUFEN (erreur) Berthe Hohenstaufen!

1122 - 4/4 après 1202

Gen.15

Sophie de LORRAINE (inconnue!)

fille connue JUDITH

1163 - vers 1217

x Heinrich OSTERTAG vonWINDSTEIN

1160 - 1217/1218

Gen.16

Werner OSTERTAG von WINDSTEIN

1190 - après 1225

Gen.17

N.N. OSTERTAG von WINDSTEIN

vers 1225 - après 1255

Ce dernier eut 3 fils

Gen.18

Peter Ostertag Von W.

vers 1253 - 1325

Friedrich Ostertag von W

vers 1255 - après 1337

NN.OSTERTAG von W.

1259 - vers 1299

Peter décéda sans descendance mâle donc le château revint à son plus jeune frère Friedrich, et au dernier de ses fils, Wilhelm OSTERTAG von WINDSTEIN ( 1298 - vers 1378), qui érigea le Nouveau Windstein en 1340 et reconstruisit plus tard le château du vieux Windstein . Le 20 juillet, 1337, Friedrich et son fils Wilhelm, firent donation du moulin à farine de Fischbach et la moitié de l’étang adjoignant le monastère de Stuerzelbroon.

(Par la suite, en 1350, l’homme du peuple Johann WAGNER de Fischbach louait le moulin, des arrangements durent être pris avec le frère Conrad, un moine de Stuerzelbronn, le jeudi après Pâques, car le moulin était la propriété du cloître. Voir Fischbach bei Dahn. pages 59-60.)

Le fils de Friedrich.

Gen. 19

Wilhelm OSTERTAG von WINDSTEIN

vers 1298 - vers 1378

x .N. MURSEL,

fille de Conrad Mursel

 

Gen. 20

Johann OSTERTAG von WINDSTEIN

vers 1328 - 1397

Johann occupa le château jusqu’à 1388 lorsqu’il le divisa entre lui-même , Heinrich von LICHTENBERG et Heinrich Eckbrecht von DURKHEIM, le fils de son premier cousin par alliance( Voir diagramme ci-dessous.) 

1

Ostertag von Windstein

+-1259 - vers 1299

2.

Johann Ostertag von Windstein

-1285 après 1325

N.N.OSTERTAG

+-1312-1347

NN. OSTERTAG

+-1316-vers 1378

fille OSTERTAG (1)

+-1320 +-1390

Katharine OSTERTAG(2)

-+1323- 1389

(1)x Heinrich von Lichtenberg

+- 1316 - +- 1390

(2)x 1347 Heinrich Eckbrech von DÜRKHEIM

+- 1320 +- 1390

Presque appauvri Johann déménagea pour rejoindre son fils qui résidait dans une maison normale tout près du village.

 Les propriétés de la famille diminuaient, comme les biens étaient divisés entre les proches et les descendants..

En l’espace de deux générations, vers 1470, l’ appellation Von Windstein disparut et le nom de la famille redevint simplement OSTERTAG. Le nom du Château changea en ( Voir Fischbach bei Dahn, page 59.) GRAFENDAHN. Ces générations furent les fils et petit-fils de Johann:

Gen. 21

N.N. OSTERTAG von WINDSTEIN

+ 1370 - + 1430

Gen. 22

Johann OSTERTAG von WINDSTEIN

+ 1400 - 1470 (fin de la lignée)

pas de descendance connue!

Le titre de "von WINDSTEIN" finit avec la mort de Johann en 1470. Le château qui était sous le protectorat de DAHN depuis sa fondation, (tel était l’arrangement durant le Moyen Age, que les plus puissantes et grandes familles protégeaient les plus petites et moins puissantes, avec une taxe à payer et des avantages tels que l’assistance militaire.) reflétait cette connexion en étant nommé GRAFENDAHN.

 

LES OSTERTAG DEVENUS SIMPLES CITOYENS

Sans richesse et propriétés terriennes, la famille OSTERTAG retourna au statut de simple citoyen.

Le fils aîné de Johann, Wendell OSTERTAG (+ 1430 - + 1480) apparaît s’être établi à ou près de Cleebourg, France. Il devint le père de N.N. OSTERTAG (1460 - + 1510 ) et le grand-père de (Wendell) "Cleebourg" OSTERTAG ( + 1488 -1538), le dernier qui devint le patriarche de la descendance de Cleebourg .

Le fils le plus jeune de Johann (Theobald) OSTERTAG ( +1434 - vers 1487) apparaît s’être établi à Fischbach, Germanie. (Le fils de Theobald), Marzolph OSTERTAG, Sr. (+ 1462 -+ vers 1538) était marié en 1487 ( LA-SP. Best. T-2, Nr. 299) à Fischbach, mais décéda vers 1538 quand son fils , Marzolph OSTERTAG,JR. ( 1500 - après 1538 ) témoigna sous serment, comme l’héritage de la famille et allégeance dans un litige entre la famille DAHN et le duché de Zweibruecken . ( Bay. HSTA Munchen Reichskammergericht 10122). Dans l’article 8 de ce document le sous-entendu est que le père de Marzolph Jr maintenant décédé . (" ... sein Vater selig gestorben... und seine Geschwistern") était natif de Fischbach et que le grand père (Theobald)OSTERTAG s’y était établi par son mariage (vers 1459). Cette femme de (Theobald)OSTERTAG devait être un héritage de "Koenigsleute " sujet du Comté de Wegelnburg, une propriété du Duché de Zweibruecken , d’où ces ancêtres venaient. Dans les années 1400 - 1600 il y avait environ 3 des 25-30 maîtresses de maison de Fischbach étaient des "Koenigsleute". Ces OSTERTAG ou parents proches vivaient en même temps sous l’autorité de Grafendahn. A Fischbach, à cette époque, trois-quarts du village étaient sous celle des chevaliers de DAHN- basés à la forteresse de Neudahn , aux châteaux de Tamstein et d’ Altdahn - un quart était sujet des chevaliers de Grafendahn (basés en Bad Berwartstein après que le château deWindstein / Grafendahn fut détruit par le General Monclar in 1679). le château de Grafendahn adjoignant Obersteinbach, était à environ à quatre heures de marche de Fischbach par beau temps, à travers un terrain vallonné.

 

 

LES OSTERTAG dans LA REVOLTE DES PAYSANS

 

Les frères OSTERTAG de Fischbach, Marzolf et Theobald, participèrent en 1523-25 à la révolte des Paysans. Le village assiégé par quatre factions des suzerains de DAHN , plus différents citoyens ( tels que les OSTERTAG en même temps assujettis, en tant que Koenigsleute, au Duché de Zweibruecken) ayant double citoyenneté, étaient fatigués des taxes exigées par les chevaliers, châtelains et seigneurs et les services qui les liaient. Donc, quand les incidents commencèrent dans le Palatinat, les frères rejoignirent des groupes de ruffians qui attaquaient les châteaux de Dahn et de Berwartstein . Cependant ils réussirent à détruire Drachenfels, un château secondaire de Berwartstein, ils furent dépassés par le nombre, dominés par les ducs et nobles et mis en déroute.

Parce que les frères , en tant que Koenigsleute, étaient assujettis au Berwartstein ainsi qu’au Zweibruecken, ils furent doublement coupables et traduit en cour martiale. Christoph TRAPP(von Trotha) de Berwartstein engagea des poursuites et emprisonna les frères vers le milieu de l’année 1530 dans le château de Bad Berwartstein . Les ducs de Zweibruecken voulaient faire de même; Cependant, puisque les frères étaient déjà incarcérés et parce que le duché de Zweibruecken et Berwartstein dépendaient du Prince Electeur du Palatinat –les ducs consentirent à ce que Christoph TRAPP rendit le verdict.

Pendant ce temps, du 15 août au 28 Octobre 1530, Marzolph et Theobald OSTERTAG furent emprisonnés à Germersheim, ayant été transférés de Berwartstein par mesure judiciaire, Un verdict fut publié le 9 Janvier 1531,stipulant que "les frères OSTERTAG de Fischbach et les Koenigsleute de Bruchweiler" (qui avaient aussi participé à la guerre , mais dont les noms ne sont pas donnés) font réparation en rendant un travail manuel et un service public à leurs seigneurs".

Les termes de ce contrat furent remplis en 1535 (GLA-Karlsruhe; Fischbach bei Dahn, page.10,2 )et l’affaire fut arrangée. Comme les villageois de Fischbach soutenaient les efforts des frères OSTERTAG dans la guerre, les frères ne furent pas censurés mais respectés et loués par l’ensemble des habitants, Dès 1538, Marzolph fut élu en tant que témoin dans les procès entre le Duché de Zweibrueken et les seigneurs de Dahn, ainsi en lui manifestant l’estime et le respect, il apprécia Fischbach.

LES OSTERTAG dans les environs de FISCHBACH
 

Les descendants des deux frères de Fischbach s’établirent à Niederschlettenbach, Rumbach, Niedersteinbach et Lembach. Comme le temps passait , la progéniture des Cleebourg se déplaça en différentes communautés d’ Alsace/Lorraine dans la direction des générations à venir. Leur immigration se remarque dans la généalogie de la 8ème génération

 Gen. 23 (Theobald) OSTERTAG de Fischbach  + 1434 - vers 1487 (d'où vient-il?)

 Gen. 24 Marzolph OSTERTAG, Sr. de Fischbach + 1462 - vers 1538

 Gen. 25 Theobald OSTERTAG,SR. de Fischbach  + 1494 - après 1538

 Gen. 26 Theobald OSTERTAG, Jr. de Niederschlettenbach  + 1529 - 1587

 Gen. 27 Marzolph OSTERTAG de Rumbach + 1560 - 1619/20 x1584 Barbara JOST + 1564 - après 1616

 

 

OSTERTAG amenant les NEUHART à RUMBACH

 

Les OSTERTAG déménagèrent à Rumbach en 1584 quand Marzolph "Marx" OSTERTAG ( + 1560-1619/20 ) épousa Barbara JOST, la fille du maire de Rumbach. Marx fut gardé quelques années à Rumbach et fut charretier. Il servit aussi de juriste et de septième homme à la cour qui se réunissait tous les mois pour surveiller les affaires du Comté de Wegelnburg , spécialement concernant les taxes et amendes appartenant à la loi et à l’ordre. Son frère Wendell, fut maire de Rumbach pendant la plupart de cette période.

 S’il y eut eu d’autres enfants, autres que Margaret, ayant survécu à l’âge adulte, ils eurent du déménager ailleurs ou les femmes eurent du changer de nom aux environs de 1609, car seule Margaret est listée dans ce recensement, Un enfant est né en 1591 d’après les registres des taxes de cette année mais son nom est inconnu et il a pu être décédé vers 1609. Le couple était marié depuis 20 ans lorsque Margaret naquit vers 1604/05 à Rumbach, elle fut la plus chérie des jeunes filles et devint l’héritière de la famille.

 Ces biens revinrent principalement aux Ostertag, du père de Barbara, Hans JOST, qui à la suite les avaient reçus vers 1550 de Gangolf WINTER, son beau-père. Les WINTER étaient la famille la plus influente de Rumbach.

La guerre de Trente ans (1618-1648) vit le décès de tous les OSTERTAG mâles de Fischbach et Rumbach, ainsi tout autre Ostertag que l’on peut trouver plus tard dans cette région devrait descendre de la branche de Cleebourg ou tout autre branche. Aucun OSTERTAG mâle, descendant du patriarche de Fischbach (Theobald) OSTERTAG( vers 1434 - vers 1487) ne survécurent après Wendell qui mourut vers 1642/43 à Fischbach et Philip , qui mourut à Rumbach-, quelque temps avant 1666.

 Heureusement les descendantes furent nombreuses. Importantes dans la vaste famille NEUHART ( décrite dans les Chroniques des Neuhart Vols. 1, 2, 3 etand 4 ) le nombre dans le monde excède les 50,000 .

 Ce clan a Margaret OSTERTAG (+ 1605 - + 1667) comme matriarche. Vers 1626 elle épousa Christophe NEUHART de Nothweiler. Il déménagea à Rumbach et le couple s’installa dans la maison des OSTERTAG que Margaret avait hérité de ses parents. Christophe plus tard devint maire de Rumbach et de cette façon perpétra la tradition familiale à commander et à être estimé par la communauté,

Le couple eut au moins huit enfants parmi lesquels trois fils qui eurent une progéniture ayant donné naissance aux NEUHART (écrit avec des variantes).

Les descendants sont mentionnés dans les Chroniques des Neuhart.

 

Bibliographie

 -Ostertag, Friedhlem.Die Ostertage. Munich,Ziele Druck,1973

 -Schultz, Wolfgang, Fischbach bei Dahn,Speyer Progressdiuck GmbH, 1996.

 -Schoenau/Pfalz, Koblenz, Görres-Druckerei GmbH, 1982.

 -Cunz, Michael Lothar. Der Wasgenwald. Neustadt a.d. Aisch; Ph.C.W, Schmidt, 1967.

 -700 Jahre Förster Cuntz Neustadt a.d. Aisch: Ph.C,W. Schmidt, 1960

 -Kastens Dennis A. Rumbach &Schoenau Family Registry 1430-1630 St. Louis1995,

 - Rumbach baptisms 1631-1721 St Louis 1991 

<BGSOUND src="">